PER ARDUA AD ASTRA

Terres de Lylla Cardinal d'Eirbal
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une visite comme réponse à une lettre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lupus
Maréchal et Maitre d'Arme
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 52
Localisation : Compiègne, Champagne

MessageSujet: Une visite comme réponse à une lettre   Dim 7 Aoû - 16:40

Le temps était mitigé, ces jours-ci, sur la Champagne -et bien plus encore, on pouvait le gager à coup sûr !-, mais le ciel gris et parfois même noir de lourds nuages n'avait pas empêché le vieux géant de reprendre possession de la maison de pierre qu'il avait construit sur une colline proche de sa ville de Compiègne. C'était à Compiègne même qu'il avait reçu une lettre de cette chère Lylla, laquelle écrivait son plaisir à le savoir revenu et lui apprenait quelques petites choses.

Aussi, bien décidé à voir comment la Capucine avait bien poussée, et pensant qu'il ne dérangerait pas trop sa belle plante de mère, Lupus s'était mit en route dimanche matin, un peu avant que les compiégnois ne gagnent leur église. A l'heure de la messe, il pouvait quitter tranquillement le village, de toute façon son absence hors des "lieux saints" ne se verrait pas, puisqu'on ne l'y trouvait jamais.
De son long et rapide pas, le géant à la barbe noire s'était rapidement porté vers le château de la noble, pour s'y présenter.
Il y a arriva finalement sur les coups de de quatre heures*, sortant d'entre les arbres pour approcher du portail donnant accès à la demeure.

Le géant à la peau pâle, à la barbe noire assez longue et aux cheveux coupés à ras à toujours l'air d'une brute épaisse, mais il sait se tenir. En l'occurrence, n'apercevant rien pour prévenir de sa présence -faut dire que quand on a marché sous le soleil de midi, on a tendance à finir par avoir le regard trouble-, il se contenta de croiser les bras et de s'adosser à l'un des piliers encadrant le portail, guettant de l'oreille une présence.
Présence qui ne tarda pas à se manifester: après un moment, qui parut court au vieillard patient, il entendit des bruits de pas juste de l'autre côté, et, se redressant, appela, essayant comme toujours d'adoucir sa voix grave et profonde, l'homme qu'il voyait en train d'avancer:

- Holà, du château ! Excusez-moi, mais je souhaiterai voir dame Lylla, si ça est permis, dites. Je me nomme Lupus, compiégnois et ancien employé de la prévôté lorsque la dame y était...ben, prévôt, quoi...








*En réalité, près de 200Km séparent Compiègne de Petit Mesnil...me pardonnera-t-on le mensonge de ce RP ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://lupus.forums-actifs.com/forum
Lando
Ombre de la Baronne
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: Une visite comme réponse à une lettre   Sam 13 Aoû - 17:49

Si le gars était besogneux et ne rechignait pas à la tâche c'était bien le gaillard de Thybalt, mais voilà, fallait pas lui en raconter parce qu'il avait vite fait de vous mettre un gnion dans le pif, mais quand sa donzelle lui faisait les yeux doux en lui tendant un panier et lui lâchait innocemment

Mon Titi, tu n'irais pas me chercher quelques belles pêches au verger ?

Alors là, il devenait aussi doux qu'un agneau qui vient de naître ! Et quand en plus la perfide pour être sûre de voir sa requête accepté lui lancé comme un par hasard

Comme ça je ferais de la compote à le petiote, t'as vu comme elle aime ça ?! Ben là plus rien à dire , il était cuit !

Et tout ça au beau milieu de l'après midi en plus, alors que le temps lourd, tendait à l'orage et que la chaleur se faisait écrasante. C'est ainsi que remontant du verger avec quelques fruits murs à souhait casaient dans la panier, il bougonnait après l'ensorceleuse, se promettant de lui montrer dès le soir qui portait la culotte, quand une voix grave et profonde se fit entendre.

Holà, du château ! Excusez-moi, mais je souhaiterai voir dame Lylla, si ça est permis, dites. Je me nomme Lupus, compiégnois et ancien employé de la prévôté lorsque la dame y était...ben, prévôt, quoi..

Quittant le chemin qui conduisait à la demeure il tira de sa ceinture non pas le coutelas dont il ne se séparait jamais par mesure de prudence, mais la chainette qui menant à sa poche en extirpa la clé des grilles qui gardaient la propriété.


C'est donc d'vous qu'nous parle sans cesse not' Dame, bah elle va être heureuse d'vous voir arriver

Tandis qu'il faisait jouer la clé dans la serrure pour laisser entrer le visiteur, il ne put s'empêcher de détailler de plus près le dénommé Lupus. Heureusement que la baronne l'avait prévenu de son allure sinon il aurait pu attendre longtemps qu'on lui ouvre le bougre. C'est qu'avec sa taille et ses grandes paluches, il devait vous étrangler un homme d'une seule main. Si Madame s'entourait d'hommes dans son genre, il allait avoir un peu de repos le Thybalt, parce que veiller tout seul sur les trois donzelles, pas facile, surtout la tite, il devenait aussi mou qu'une chique devant la petite Capucine.

Le conduisant jusqu'au château dont les travaux venaient à peine de s'achever, le brun lui faisait la conversation.


Alors com'ça v'z'allez venir vivre avec nous ? Bah ce sera une bonne chose, vous verrez la Baronne est un ange, la petite j'en parle même po et quand à la cuisine, c'est ma Louison qui s'en occupe, vous m'en direz des nouvelles l'ami !

Mine de rien le Thybalt était heureux, il allait enfin avoir de la compagnie. La cuisine étant vide de présence, l'homme posa chapeau et panier sur la table, puis remettant ses cheveux fous dans un semblant d'ordre, invita le compiegnois à le suivre.

Madame est au [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]venez que j'vous montre le chemin.

Revenir en haut Aller en bas
Lupus
Maréchal et Maitre d'Arme
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 29/06/2011
Age : 52
Localisation : Compiègne, Champagne

MessageSujet: Re: Une visite comme réponse à une lettre   Sam 13 Aoû - 18:44

- C'est donc d'vous qu'nous parle sans cesse not' Dame, bah elle va être heureuse d'vous voir arriver.

Ainsi donc il était un sujet de conversation à Petit Mesnil ? Un léger sourire étira les lèvres fines et ternes, pendant que Thybalt lui ouvrait et qu'il passait la porte.

- Merci.

Thybalt referma la porte, et ils se mirent en route vers le bâtiment lui-même, le valet se présentant rapidement puis engageant la conversation. Le géant avait diminué son pas pour ne pas le faire courir, et regardait en alternance son accompagnateur et les éléments du domaine.

- J'doute de vivre sans cesse avec vous, hein, v'savez ? J'ai quand même des obligations à Compiègne, et mon propre coin là-bas, après tout. Mais ça, sûr que si je sers Lylla, je serais souvent ici.

C'est qu'il lâchait pas facilement ses morceaux, le vieux.

- J'y connais déjà la patronne et la Capucine, et je serai enchanté de faire la connaissance de vot' Louison. Surtout si c'est une si excellente cuisinière !

Il lâcha un petit rire amusé. C'est qu'il fallait la nourrir, la carcasse de chair, et même si elle pouvait se contenter de presque n'importe quoi, c'est toujours plus agréable, quand la nourriture était bonne.
Il étaient finalement entrés dans le bâtiment, Thybalt se débarrassa de quelques affaires, et l'invita à la suivre. Le vieux hocha la tête pour toute réponse, s'engageant à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://lupus.forums-actifs.com/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite comme réponse à une lettre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite comme réponse à une lettre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» des nouvelles et réponse à la lettre
» Réponse commençant par la lettre de ton Prénom (Nouvelle version)
» visite des 16 mois, aie aie aie, que de souci!!
» Rappeler votre droit de visite à votre ex-conjoint
» Visite de chantier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PER ARDUA AD ASTRA  :: BARONNIE D'ARZILLIERE - Entre Reims et Troyes en Champagne :: Grilles du château-
Sauter vers: